Banner Top
Se connecter

Assemblée nationale : LE STATUT GENERAL DES MILITAIRES MODIFIE

Cette modification permettra au personnel militaire de bénéficier des mêmes avantages en activité tout comme à la retraite, que les autres corps des forces de défense et de sécurité

Les élus de la Nation ont adopté hier le projet de loi de ratification de l’ordonnance portant modification de la loi portant Statut général des militaires. Cette modification consacre la transposition des 15% de la solde de base des militaires, en indice de solde. En effet, dans le temps, les forces armées percevaient cette somme au titre d’une prime, tandis que la police l’avait répercutée sur sa grille indiciaire, et ce faisant sur les pensions de retraite.

L’attribution de la prime de risque par les autorités de la Transition a permis de corriger la grande disparité existant entre les différents corps dans la prise en compte du risque. Malgré tout, seuls les militaires de certains corps dont ceux des services de transmission, de santé des armées, la Garde nationale et la Gendarmerie nationale bénéficiaient de la prime de risque et ce, à des taux qui diffèrent.

La ratification de l’ordonnance qui vient d’être adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale (91 voix présents pour) vise donc à corriger cette disparité entre les différents corps. Elle permettra au personnel militaire de bénéficier des mêmes avantages en activité tout comme à la retraite que les autres corps des forces de défense et de sécurité.

Des débats il est ressorti que cette ordonnance comporte un déséquilibre en ce sens qu’il remet en cause certains droits acquis. Les députés ont relevé que le fait d’appliquer de façon similaire ces 15% à tous le corps, risque de désavantager certains hauts gradés qui par les avancements sont pointés au-delà de ces 15%.

Selon les explications fournies par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly et le président de la Commission défense de l’Assemblée nationale, le député Karim Kéita, le net à payer connaitra une légère diminution pendant la période d’activité, mais toutes les dispositions ont été prises pour faire comprendre l’esprit de cette loi. Les hauts gradés concernés ont bien conscience de cela mais par souci de solidarité corporatiste et le fait pour eux de gagner mieux, à la retraite, tout le monde est d’accord sur le principe. Aussi des montants compensatoires seront versés à tous ceux qui sont concernés, a ajouté le ministre Coulibaly.

Une autre inquiétude soulevée par les députés est relative au soutien accordé aux familles des militaires tombés sur le champ de bataille. Certain élus soutenaient que le montant de ce soutien est fixé à 50 000 Fcfa. Ce qu’a vigoureusement démenti le ministre de la Défense et des Anciens combattants, assurant qu’une somme de 1 million de Fcfa et une quantité importante de vivres sont accordées aux familles de tous les militaires ayant perdu la vie sur le théâtre d’opération.

Par ailleurs, le département comme le prévoit la loi de programmation militaire accorde six mois de salaire aux victimes.

L. ALMOULOUD
Par l’ESSOR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prévisions Météo

25°C

Bamako et environs

Assez nuageux

Humidité 49%

Vent 6.44 km/h

  • 22 Oct 201736°C22°C
  • 23 Oct 201736°C22°C
Banner 468 x 60 px